Quels que soient vos succès, votre réussite n'aura de sens que si elle sert également la collectivité

Mon propos n'est certes pas de tirer un bilan (trop tôt à mi-parcours…) ni de livrer des propos nostalgiques sur la bonne époque du Palais Universitaire. Il est plutôt de m'adresser aux " jeunes anciens " et aux étudiants actuels en partageant avec eux quelques observations.

Premier constat : les enseignements que dispense l'IEP sont de très bon niveau, largement à la hauteur des meilleures écoles. Ils gagneront encore à être renforcés par une formation complémentaire. Vous êtes bien préparés… approfondissez vos compétences dans le domaine que vous aurez choisi.

Deuxième observation : si le " hard " est bon, c'est le " soft " qui fait vraiment la différence. Vos atouts, vous les développez au travers d'un mode d'enseignement qui favorise curiosité, ouverture d'esprit, travail en équipe et qui valorise le jugement critique. Ne croyez pas que ces qualités s'arrêtent avec l'obtention du précieux diplôme. Bien au contraire, c'est une exigence qui vous accompagnera toute votre vie. C'est ce qui vous permettra d'apporter dans vos fonctions à la fois des opinions personnelles solidement formées et une volonté de faire aboutir collectivement des solutions concrètes. C'est ce qui vous permettra également de développer votre réactivité et votre capacité d'intégration du changement, tellement nécessaires pour une carrière réussie. Vous avez les instruments, il vous reste à faire vos paroles, votre musique.

Troisième observation : allez le plus possible à l'étranger, c'est une évidence !!! La mondialisation est une réalité, pas une option. Et votre regard sur la France en sera considérablement transformé, enrichi, pour le plus grand profit de votre capacité d'action. A ce titre, l'extension du cursus avec une année à l'étranger est une avancée fantastique.

Pour conclure : n'oubliez pas les autres. Quels que soient vos succès, votre réussite n'aura de sens que si elle sert également la collectivité. C'est aussi cela, l'esprit Sciences Po alsacien.

 

Diplômé de la section Service Public 1979, Philippe ADAM est également licencié en droit et titulaire d'un MBA de l'University of Kansas. Il a été analyste financier à la Banque Nationale de Paris (1984-1986) avant d'intégrer le groupe Accor comme Directeur financier adjoint des hôtels IBIS (1986-1989), Directeur financier et DRH d'Hotelia (1989-1993) et Directeur Financier d'Accor Services/ Eurest International (1993-1995). Après la cession d'Eurest International à Compass Plc qu'il a conduite, il poursuit sa carrière au sein du groupe Compass comme Directeur général de la Division Internationale (1996-1999), Président directeur général de la Western Division (1999-2001) et Directeur groupe pour les Fusions et Acquisitions (2001-2002). En 2003, il créé et développe en Suisse Romande la société NOVEA, spécialisée en restauration collective.